Précédent

Test : dans quel domaine devenir indépendant ?

28 août 2019 Starters

Certains savent dès la maternelle qu’ils veulent ouvrir un magasin plus tard. Ou reprendre le cabinet dentaire de papa ou maman. D’autres ont l’esprit d’entreprendre et débordent d’enthousiasme à l’idée de se mettre à leur propre compte - mais dans quel domaine précisément ? 

Si vous faites partie de cette dernière catégorie, ce test peut vous mettre sur de nouvelles pistes de réflexion. Laissez-vous inspirer : il suffit de tomber sur une idée attrayante et votre futur prendra une tout autre allure ! 

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Devenir indépendant ou non ? C’est décidé ! Mais dans quel domaine ? Parfois, cela demande un peu de recherches. 

Un bon conseil : ne cherchez pas trop loin. Commencez par vous-même, votre personnalité et vos compétences. Ces dernières n’ont aucun lien avec des diplômes. Les « soft skills » ou compétences comportementales, comme la communication et l’empathie peuvent parfaitement vous servir en tant qu’indépendant. Le fait de ne pas avoir été premier de classe, n’est absolument pas considéré comme une bonne raison de ne pas devenir indépendant (un nombre relatif d’entrepreneurs sont devenus indépendants après des études mouvementées et même sans diplôme).

À la recherche de votre passion - et de votre créneau sur le marché. C’est cela qui compte.

Vous ne savez pas encore exactement quels sont vos atouts et vos points faibles ? 

Alors, recherchez un bon interlocuteur qui s’y connaît en l’accompagnement de starters, par exemple. 

Vous pouvez également vous adresser à votre famille, vos amis et vos connaissances. Dans quoi excellez-vous, d’après eux ? Et que vous voient-ils faire (ou non), en tant qu’indépendant ? 

Chez Actiris, vous pouvez même faire appel gratuitement à un conseiller starter qui étudie avec vous si vous êtes fait pour devenir entrepreneur et quel type d’activité vous conviendrait au mieux. 

Vous souhaitez faire le test ? Ici, vous pouvez faire votre choix entre des divers tests de personnalité – aussi celui des cinq grands facteurs de personnalité « Big Five ».  

Pourquoi est-ce important ? Une activité indépendante ou une entreprise qui correspond étroitement à votre caractère, vos compétences et votre passion a tout simplement plus de chances de réussite. C’est pourquoi nous avons élaboré dix « dilemmes ». Répondez spontanément, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Il s’agit de questions qui vous pousseront vraiment à réfléchir. 

10 pistes de réflexion pour devenir indépendant – dans quel domaine ?

1. Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

Pas besoin d’être un solitaire pour être un individualiste professionnel. Vous aimez vous concentrer sur ce que vous faites, sans être distrait en permanence par d’autres personnes. Dans ce cas, une activité indépendante que vous pouvez exercer en solo semble idéale. Presque chaque profession peut entrer considération pour ce faire, d’astrologue à zoologiste. Dans une entreprise unipersonnelle, en tant que freelance ou consultant ? Il y a suffisamment de possibilités. 

Vous pouvez aussi parfaitement constituer une SRL (société à responsabilité limitée) seul. Il s’agit d'une forme moins flexible qu'une entreprise unipersonnelle, mais elle offre de nombreuses possibilités supplémentaires pour l’avenir. 

2. Aimez-vous rester seul ou préférez-vous être entouré de personnes ?

Pour certaines personnes, travailler (longtemps) dans un seul espace peut apparaître une lourde punition. Voir du monde peut être une bonne raison de lancer une activité indépendante. En tant que business développeur ou manager commercial, organisateur d’événement ou styliste dans le secteur des médias, blogueur/influenceur ou animateur pour enfants... Les entreprises recherchent souvent des collaborateurs comme vous, qui sont sociables et communicatifs, qualifiés et indépendants. 

Dans quel statut ? En savoir plus à ce sujet

3. Y a-t-il des exemples de ce que vous souhaitez faire ou avez-vous remarqué un créneau unique sur le marché ?

Vous avez repéré un exemple que vous adoreriez suivre ? Il n’y a pas de mal à cela : vous ne devez pas réinventer l’eau chaude. Les bons exemples font tourner le monde. Et même les entrepreneurs les plus célèbres ne sont pas partis de zéro (certainement pas Steve Jobs). 

Mais ne vous contentez pas de copier. Livrez votre propre version, apportez une plus-value. Vous pouvez trouver des idées d’activité propre partout : dans votre quartier, en vacances, sur internet (bien entendu)... Une idée lumineuse et unique vous frappe pendant cette recherche ? Bien joué ! 

4. Découvrez-vous toujours les dernières adresses food et shopping, ou tenez-vous à vos adresses habituels ?

Cette question rejoint la précédente. L’inspiration est omniprésente - si vous avez du flair. Mais il se peut également que vous ne soyez pas très innovant, et cela ne pose aucun problème. Votre activité peut très bien ne pas être la prochaine nouvelle tendance, mais une valeur sûre à laquelle les clients ont régulièrement recours. Un synonyme de confiance. Il peut s’agir d’un établissement d’une marque de distribution connue ou d’une chaîne de magasins. Ou d’une véritable activité indépendante que vous « inventez » vous-même, ou que vous reprenez et transformez à votre goût.

Dans quel secteur souhaitez-vous devenir indépendant ? Dans tous les cas, prenez suffisamment de temps pour bien analyser une idée séduisante de magasin ou d’établissement horeca avant d’entreprendre des démarches, car tant la distribution que l’horeca sont des secteurs particulièrement difficiles à l’heure actuelle. 

Vous êtes novice ? Dans ce cas, une formation dans notre Starters Académie vous conviendra parfaitement.

5. Souhaitez-vous conserver du temps pour votre vie privée/votre famille/vos autres passions - ou voulez-vous croquer votre nouveau défi à pleines dents ?

Devenir indépendant pour être plus libre dans votre emploi du temps ? Voilà également une excellente raison. Déterminer vous-même ce que vous faites (ou non) et ne pas dépendre d'un chef permet de combiner plus facilement le travail avec une famille et des enfants, par exemple. De cette manière, les conjoints peuvent décider qui travaille (plus) à la maison et qui travaille (plus) à l’extérieur. De plus, certaines activités peuvent parfaitement être exécutées sous un palmier sur une plage exotique, avec le wifi. C’est le cas des copywriters, des scénaristes, des stratèges digitales et des courtiers en bourse. D’autres activités s'y prêtent toutefois moins. 

Vous n’êtes pas (encore) certain de vouloir vous lancer entièrement dans votre vie d’indépendant ? Vous pouvez alors devenir indépendant à titre complémentaire. Pour juger d'un plat, il faut le goûter. Et, de cette façon, vous découvrez dans la pratique ce que c’est d’être indépendant. Comment démarrer

6. Vous étiez du style à vendre des fleurs en papier sur la plage, ou vous n’avez absolument pas la fibre commerciale ?

Certaines personnes sont des vendeurs dans l’âme. D’autres auront besoin d’un peu plus de pratique. Convaincre les acheteurs et obtenir de bons résultats de vente peut vous stimuler au point de ne plus vouloir vous en passer (à tester absolument, c’est possible comme étudiant jobiste !). Gérer une activité commerciale et vendre convient parfaitement à une personne qui a besoin de bouger en permanence et ne tient pas en place entre quatre murs, seule. Vous pouvez donner libre cours à votre talent de vendeur dans votre propre entreprise, mais aussi dans toutes sortes d’entreprises axées sur les ventes (c’est-à-dire pratiquement partout). La demande en talent commercial désireux de travailler sur base indépendante est généralement très élevée. Surtout si vous êtes disposé à voyager à l’étranger, par exemple.

Si, au contraire, vous n’avez pas du tout la fibre commerciale, il vaut mieux en tenir compte. Même si, en tant qu'indépendant, vous travaillez toujours pour des clients (à des degrés divers). 

Dans une société, vous pouvez bien entendu embarquer un associé à l’esprit commercial dans l’aventure. Se compléter les uns les autres, voilà le secret des sociétés fructueuses. 

7. Avez-vous des économies (ou un généreux bienfaiteur) pour réaliser votre rêve - ou devez-vous commencer à zéro ?

Rêver, c’est fantastique. Mais en tant qu’indépendant, vous assurez vous-même votre revenu et votre sécurité sociale. Dès lors, il va falloir tenir compte des « chiffres ». Commençons par le début : peut-on devenir indépendant sans argent ? Non. Mais vous n’avez pas toujours besoin d'un capital de départ. Si vous vous lancez comme consultant ou freelance, donc dans une entreprise unipersonnelle, et qu’aucun gros investissement n’est requis (par exemple pour l’aménagement du magasin, l’achat de stock ou des appareils onéreux), votre démarrage peut être relativement « bon marché ». Les frais administratifs doivent aussi être pris en considération. 

Mais attention : parfois (pour une SRL, par exemple), vous devez toutefois prouver au départ que vous disposez de fonds suffisants pour tenir le coup durant la première période. 

Si vous devez malgré tout rechercher les fonds nécessaires, il existe différentes possibilités. Vous trouverez ici un aperçu pour l’aide financière. 

Quoi qu’il en soit, il est bon d’évaluer au préalable l’aspect financier de votre indépendance. Votre plan financier fait partie de votre business plan. S’il n’est pas toujours obligatoire, nous le recommandons systématiquement. Car... eh bien oui, désormais, vous ne pouvez plus compter sur un patron. 

8. Vous souhaitez construire quelque chose pour vous-même - ou plutôt quelque chose que d’autres personnes peuvent rejoindre à terme, et peut-être même un de vos enfants ?

Entreprendre, c’est aussi anticiper. Comment voyez-vous les choses exactement ? Dans votre élan vers l’indépendance, vous ne réfléchirez jamais trop à la forme juridique d’entreprise que vous souhaitez adopter pour votre activité. Pour le présent, mais aussi pour l’avenir. Débutez-vous comme caméraman ou posez-vous déjà les bases d’une maison de production audiovisuelle ? Les deux sont possibles, le choix vous appartient. 

Vous commencez comme entreprise unipersonnelle ou en activité complémentaire ? Très bien. Mais vous pouvez aussi démarrer avec une société. À cet égard, différentes formes de société sont possibles et la législation en la matière a été adaptée en mai 2019. Optez-vous pour une entreprise unipersonnelle, une SRL (désormais, vous pouvez aussi la constituer seul), une SC, une SNC, une SComm ou une SA ? Faites votre choix ici > 

9. Aimez-vous vous plonger dans les chiffres, ou la simple idée de colonnes de chiffres, de factures, etc. vous rend déjà malade ?

Personne ne vous oblige à devenir un expert des chiffres. Mais quelle que soit votre vocation d'indépendant, vous devrez à présent surveiller les chiffres. Il n’y a pas d’issue, mais c’est pour la bonne cause. Les indépendants ont l’obligation de tenir une comptabilité. Néanmoins, ils ne sont pas tenus de faire appel à un comptable ou expert-comptable pour ce faire. 

Pourtant, nous le recommandons vivement. En effet, en tant que starter, vous pouvez trouver en un bon professionnel des chiffres un excellent copilote qui vous aidera également dans votre activité. Qui garde les yeux sur le tableau de bord de votre entreprise et participe à votre réflexion depuis les préparatifs. Même quant à la forme de société qui présente le plus d’avantages pour vous. 

10. Vous contenterez-vous de gagner votre vie, ou voulez-vous viser plus haut ?

Un point positif d’un indépendant ? Vous pouvez aussi être ambitieux sur le plan financier. L’argent ne se trouve pas en claquant des doigts, mais vivre de votre passion et récolter les fruits de vos propres efforts est possible ! 

Découvrez ici dans quel domaine vous pouvez devenir indépendant pour (très) bien gagner votre vie. 

Et sachez qu’Acerta se tient à vos côtés, de A à Z. 

Partagez cet article

Articles liés

Coups de pouce financiers pour les entrepreneurs
Starters

Coups de pouce financiers pour les entrepreneurs

25 mars 2020

Les PME (indépendants et entreprises unipersonnelles compris) n'ont pas toujours assez de crédit bancaire pour réaliser leurs ambitions. Mais un coup de pouce de la part des autorités est toujours possible. Les formules sont nombreuses. Subsides, cautions, (co)financement : Wim Heyman, de BNP Paribas Fortis explique aux entrepreneurs comment en pro...

En savoir plus
Comment augmenter vos ventes ? Pensez au paiement électronique !
Starters

Comment augmenter vos ventes ? Pensez au paiement électronique !

15 mars 2020

Vous venez d’ouvrir un commerce et vous aimeriez qu’il se développe rapidement ? Proposez à vos clients le mode de paiement qu’ils préfèrent !

En savoir plus
Avez-vous déjà un plan financier bien élaboré avant de démarrer votre activité ?
Starters

Avez-vous déjà un plan financier bien élaboré avant de démarrer votre activité ?

24 février 2020 Nicolas Pevenage

Pour vous aider dans votre recherche d’informations sur le plan financier, Acerta lance Simulation Net. Grâce à cet outil en ligne, vous découvrez la relation entre vos revenus, vos dépenses et leur financement ainsi que le montant net que vous conserverez finalement.

En savoir plus