Allocations d’interruption de travail partielles et activité indépendante complémentaire

26 juillet 2019

À partir du 1er août 2019, il est possible de combiner une activité indépendante complémentaire avec la prise d’un crédit-temps à temps partiel, d’une interruption de carrière ou de congés thématiques avec allocations.
 

Auparavant, ce cumul était uniquement possible en cas d’interruption de carrière à temps plein. En cas d’interruption de carrière à temps partiel, les indépendants à titre complémentaire perdaient leurs allocations. Afin que ces derniers bénéficient aussi d’un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle, le gouvernement leur donne à présent la possibilité de prendre un crédit-temps, des congés thématiques et une interruption de carrière à temps partiel avec allocations. La nouvelle réglementation s’applique tant aux travailleurs qu’aux fonctionnaires.

Les périodes de cumul suivantes s’appliquent :
 

  • 12 mois en cas d’interruption à temps plein ;
  • 24 mois en cas d’interruption à mi-temps :
  • 60 mois en cas d’interruption à 1/5 ou 1/10 temps. 


Afin de pouvoir bénéficier de cette réglementation, il faut avoir exercé une activité indépendante complémentaire au moins pendant les 12 mois précédents.

Attention : ceci concerne uniquement le cumul d’une activité indépendante et d’allocations de l’ONEM. Rien ne change donc en matière d’assimilation de pension. Pour pouvoir rester travailleur indépendant à titre complémentaire, vous devez également conserver vos droits de pension en tant que salarié ou fonctionnaire à hauteur d’ au moins 50% (via vos prestations et / ou votre interruption de carrière).

Partagez cet article
Retour à l’aperçu actualités juridiques