Précédent

Plus de la moitié des entreprises envoient les fiches de paie au format numérique

04 août 2021

Grâce au coronavirus, les fiches de paie marchent dans les pas des chèques-repas numériques

Bruxelles, le 4 août 2021 – 53 % des entreprises envoient les fiches de paie de leurs travailleurs au format numérique. C’est plus du double qu’avant la crise du coronavirus, où elles n’étaient qu’à peine 22 % à le faire. Dans le même temps, 47 % des entreprises continuent à les envoyer au format papier. C’est ce qu’il ressort d’une enquête menée par l’entreprise de services RH ACERTA auprès de 40 000 entreprises. Selon Acerta, la fiche de paie marchera bientôt dans les pas du chèque-repas, qui n’est désormais plus octroyé que sous forme numérique.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Figure 1 : Pourcentage des entreprises qui envoient les fiches de paie (exclusivement) au format numérique ou au format papier

La crise du coronavirus a accéléré les achats, les paiements et autres échanges numériques. Depuis lors, de plus en plus de travailleurs reçoivent leur fiche de paie par voie électronique. À l’heure actuelle, plus de la moitié des employeurs (53 %) travaillent sur une plateforme en ligne pour envoyer les fiches de paie de leurs collaborateurs. Pour 44,6 %, il s’agit d’une administration des salaires partiellement numérique, car certains travailleurs demandent encore parfois de leur fournir des fiches de paie au format papier, tandis que chez 8,66 % des entreprises, tous les collaborateurs reçoivent leurs fiches au format électronique.

La progression de la fiche de paie numérique depuis le coronavirus est remarquable : en 2019, à peine 22 % des entreprises privilégiaient le numérique. Elles n’étaient même que 8,6 % en 2018.

Yannick Sarin, business development director chez Acerta, indique : « De nombreux facteurs expliquent l’augmentation des fiches de paie électroniques : elles sont pratiques, structurées, permettent de gagner du temps, de simplifier l’administration et sont écologiques. Prenons l’exemple des chèques-repas : les travailleurs ne les reçoivent plus au format papier depuis le 1er janvier 2016, et ce changement s’est très bien passé. Il est logique que la fiche de paie devienne elle aussi entièrement numérique dans un avenir proche. Cela peut se faire très facilement, par exemple via Doccle. De plus, grâce au smartphone, les collaborateurs qui n’exercent pas un travail de bureau ont également la possibilité de consulter leur fiche de paie de façon numérique via des applications mobiles.»

À propos des chiffres

Les données recueillies sont basées sur les données réelles de travailleurs en service auprès de plus de 40 000 employeurs issus du secteur privé, auquel appartiennent aussi bien des PME que des grandes entreprises. L’analyse a été menée en avril 2021 et a porté sur les documents suivants : la fiche de paie, la fiche d’impôts (fiche 281) et le compte individuel sur la plateforme en ligne de Doccle.

À propos d’ACERTA

ACERTA est un groupe de services RH établi en Belgique, spécialisé dans les conseils, l’informatisation et le traitement des processus administratifs en matière de traitement des salaires, de sécurité sociale, de formalités d’établissement et de politique RH professionnelle. Le groupe soutient les entrepreneurs et organismes dans chaque phase de leur croissance, et dans chaque processus RH. Priorité à l’humain, telle est la devise d’ACERTA.

ACERTA met tout en œuvre pour que ses collaborateurs puissent aider les entreprises à valoriser leur capital humain. ACERTA est le partenaire idéal pour les indépendants débutants ou confirmés, les professions libérales, les PME et les professionnels RH dans les entreprises privées et les organismes publics.

ACERTA compte plus de 1 300 collaborateurs, répartis dans 25 bureaux en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie. Un starter sur quatre passe effectivement par les guichets d’entreprises d’ACERTA. Le groupe gère le statut d’un indépendant sur trois et une société sur quatre a recours à ses solutions RH et/ou payroll.

Partagez cet article