Précédent

Le télétravail toujours au moins deux fois plus populaire qu’avant le confinement dû au coronavirus

13 octobre 2020 Laura Couchard Employeurs

Le télétravail et le travail à domicile ont gagné en popularité avec la crise du coronavirus. Une enquête sur le télétravail réalisée en ligne par Acerta, la KU Leuven et HR Square auprès de 576 employeurs révèle que plus de quatre Belges sur dix sont encore autorisés à travailler à domicile par leur employeur. Un chiffre plus de deux fois supérieur à la période précoronavirus. Les employeurs sont néanmoins toujours à la recherche du bon équilibre.

Temps de lecture: Lire plus tard ?

Révolution du travail à domicile : le télétravail devient la norme

Un peu plus de la moitié des travailleurs ont été autorisés à travailler à domicile aux mois de mars et d’avril. Avant l’épidémie de coronavirus, ils n’étaient qu’un peu plus d’un quart. Si le télétravail a été quelque peu mis de côté depuis l’assouplissement des mesures de confinement, il n’est toutefois pas question d’un retour massif au bureau. Le télétravail reste la norme : 41,5 % des travailleurs sont toujours autorisés à travailler à domicile. Depuis le coronavirus, de plus en plus d’employeurs reconnaissent que leurs travailleurs peuvent effectuer leurs tâches à distance. Le succès du travail à domicile a permis de dissiper les nombreuses inquiétudes et sentiments de méfiance.

Le retour ponctuel au bureau présente des avantages

Par ailleurs, le gouvernement continue de recommander fortement le télétravail, de préférence plusieurs jours par semaine. Toutefois, peu d’entreprises sont passées à une politique de télétravail à temps plein, même pendant le confinement. Et ce n’est pas forcément nécessaire : le travail au bureau influence positivement les liens entre collègues, les collaborations en équipe et les dirigeants. Un éloignement physique trop important est en effet néfaste pour l’esprit de groupe. 72 % des employeurs indiquent que le télétravail nuit à la cohésion et 68 % craignent un impact négatif sur le travail en équipe.

Combien de jours de travail à domicile est-il préférable d’accorder à vos travailleurs ? Cela dépend d’un certain nombre de facteurs dont la taille de l’organisation, la culture de l’entreprise, la fonction, etc. Mieux vaut envisager la question sous un autre angle : quelle activité est la mieux adaptée à quel cadre de travail ? Le télétravail semble être principalement réservé aux employés et aux cadres. Pour la plupart des ouvriers (70,7 %), le télétravail est tout bonnement irréalisable selon l’employeur. En ce qui concerne les employés, 61,5 % des employeurs leur permettraient de travailler à domicile pendant au moins deux jours par semaine. Si leur fonction le permet, les cadres et les employés seront autorisés à télétravailler en moyenne 3,2 jours par semaine durant la période postcoronavirus. Le télétravail reste en effet une solution sur mesure.

L’avenir est à l’hybride

Le télétravail redonne un peu d’indépendance au travailleur. Près de trois quarts (72 %) des employeurs estiment que le travail à domicile présente des avantages en matière d’autonomie. Il offre également de nombreuses possibilités pour trouver un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle (63 %).

L’output constitue votre priorité ? Tant mieux, car c’est ainsi que le télétravail fonctionne le mieux. Continuez à faire confiance à vos travailleurs en leur permettant de travailler de manière autonome et à distance tant que le travail est fait et/ou que les clients sont satisfaits. Il est toutefois préférable d’organiser des occasions telles qu’une première prise de contact, une formation, un événement, un entretien de suivi et des rendez-vous avec des clients sur le lieu de travail. 53,3 % des employeurs interrogés déclarent avoir besoin d’autant ou plus d’espace de bureau qu’avant le confinement et 15 % d’entre eux sont convaincus qu’ils n’auront plus besoin d’espace de bureau à l’avenir. Une chose est sûre : même si le télétravail est fait pour durer, les lieux de travail physiques ne disparaîtront pas de sitôt.

Une politique de travail à domicile tournée vers l’avenir ?

Une politique de télétravail parée pour l’avenir, adaptée à vos travailleurs et à votre organisation ? Acerta vous accompagne dans votre recherche de la meilleure formule de travail à domicile.

Faites du télétravail un succès

Partagez cet article

Acerta_Laura_Couchard.png

Écrit par Laura Couchard

Teamleader Centre de Connaissances

Articles liés

Les managers travaillent plus souvent à domicile qu’avant
Employeurs

Les managers travaillent plus souvent à domicile qu’avant

11 octobre 2022 Anne-Sophie Bialas

Dans le contexte actuel de travail hybride, un peu plus de la moitié (54 %) des travailleurs peuvent travailler à domicile, selon une enquête réalisée par Acerta auprès de quelque 2000 travailleurs.

En savoir plus
Comment les entreprises peuvent-elles faire face aux factures énergétiques élevées et à l’inflation croissante ?
Employeurs

Comment les entreprises peuvent-elles faire face aux factures énergétiques élevées et à l’inflation croissante ?

08 septembre 2022 Amandine Boseret

La hausse des prix du gaz et de l’énergie alourdit considérablement les factures énergétiques des employeurs et des travailleurs. Les entreprises se mettent alors en quête de solutions pour relever ces défis. Quelles sont les solutions possibles et autorisées sur le plan juridique ?

En savoir plus
Possibilité d'augmenter l'indemnité de télétravail à partir du 1er juin 2022
Employeurs

Possibilité d'augmenter l'indemnité de télétravail à partir du 1er juin 2022

01 juin 2022 Ellen Van Grunderbeek

Le coût de l'électricité a fortement augmenté au cours des derniers mois. Par conséquent, le montant maximal de l'indemnité de télétravail sera également revu à la hausse à partir du 1er juin 2022.

En savoir plus